Je participe
Dernière édition
Archives
Abonnement
Cotisation
Agenda

Vous organisez une activité publique à Bousval? Faites-le nous savoir.
Nous la publierons dans l'agenda du site.


Dimanche 21/05
Table de jardinage

Dimanche 21/05
Jardin ouvert

Mardi 23/05
Portes ouvertes à l'école communale

Samedi 27/05
Brocante de Noirhat

Lundi 04/06
Messe à la chapelle du Try au Chêne

Samedi 10/06
Fancy fair de l'école communale

Dimanche 11/06
Dimanche ludique

Dimanche 18/06
Table de jardinage

Mercredi 21/06
Collecte de sang

Juillet-août
Stages de vacances

Pour les activités déjà prévues les mois suivants, voir éventuellement sous l'onglet "Agenda" en page d'accueil
Raccourcis
Try-au-Chêne 1608-2008
  • Page principale
  • Concours photo
  •  


    Arbres/Arbustes | Bryophytes | Fougères | Plantes | Champignons | Bois


    Souvenir d'un géant à La Motte (Mars 2015)
    Photos : P. Goubau, Mme Ickx, C. Wibo

    Au XVIIIe siècle, à La Motte, nos ancêtres ont planté une allée de hêtres.
    Sur cette butte sablo-argileuse, bien drainée, humifère (= riche en humus), abondant en éléments nutritifs, l’un d’entre eux, à l’actuelle drève Nantaise, a rencontré les conditions idéales d’une croissance et d’un développement spectaculaires ; il s’est déployé en hauteur et en largeur, atteignant un poids d’environ 35 tonnes, des proportions imposantes et une beauté extraordinaire ; la Région wallonne lui reconnut d’ailleurs le statut d’« arbre remarquable ».
    Hélas, ce magnifique géant a subi bien des agressions, particulièrement celles d’un champignon de la famille des Polypores qui en a attaqué les racines et s’est propagé jusqu’à la cime, provoquant des dégâts irréversibles de son bois.
    Dans le tronc ainsi affaibli, des pies ont creusé une vingtaine de cavités, s’y offrant le gîte et le couvert ; ces anfractuosités ont recueilli les eaux de pluie qui ont entraîné le pourrissement du bois par l’intérieur.
    Ainsi fragilisé, ce vieux hêtre pouvait être abattu par la moindre tempête et il présentait un risque énorme pour les deux habitations proches qu’il aurait pulvérisées en cas de chute ; il était dès lors condamné et il fut fait appel à des spécialistes abatteurs-grimpeurs. Quatre hommes ont travaillé pendant trois jours pour accomplir cette tâche périlleuse qui consiste à découper l’arbre progressivement, branche par branche.
    L’analyse du tronc et des branches après l’abattage confirmèrent l’imminence du danger.
    Lors de nos promenades, nous regretterons de ne plus pouvoir admirer ce phénomène de la nature mais les choses sont ainsi faites, disparitions, naissances, cycle immuable !
    Un jeune arbre sera replanté au même endroit ; souhaitons-lui de pouvoir être admiré par les Bousvaliens du XXIVe siècle !

    Jean Alen, agronome UCL


    Selon une expertise de la Région Wallonne, cet arbre était répertorié dès 1700. Il a donc plus de 300 ans. Il a été attaqué par un champignon Polypore du genre Ganoderma.


    (Photo 19.12.2010)


     


     

     


     

    Saules sur le chemin vers La Baillerie Saules sur le chemin vers La Baillerie

     

    Copyright © 2007-2016 - Les Amis de Bousval asbl - rue du Château 41