Je participe
Dernière édition
Archives
Abonnement
Cotisation
Agenda

Vous organisez une activité publique à Bousval? Faites-le nous savoir.
Nous la publierons dans l'agenda du site.


Dimanche 21/05
Table de jardinage

Dimanche 21/05
Jardin ouvert

Mardi 23/05
Portes ouvertes à l'école communale

Samedi 27/05
Brocante de Noirhat

Lundi 04/06
Messe à la chapelle du Try au Chêne

Samedi 10/06
Fancy fair de l'école communale

Dimanche 11/06
Dimanche ludique

Dimanche 18/06
Table de jardinage

Mercredi 21/06
Collecte de sang

Juillet-août
Stages de vacances

Pour les activités déjà prévues les mois suivants, voir éventuellement sous l'onglet "Agenda" en page d'accueil
Raccourcis
Try-au-Chêne 1608-2008
  • Page principale
  • Concours photo
  •  


    Ligne de chemin de fer | Ponts | Tête de syphon | Réservoir d'eau | Fontaines et pompes


    Voir les photos des gares

    La ligne de chemin de fer n° 141, reliant Ottignies à Manage fut construite entre 1851 et 1855 par une société anglaise.
    Le tronçons Nivelles – Genappe fut mis en service le 2 décembre 1854 tandis que la partie Genappe – Court-St-Etienne ne fut mise en service que le 19 mai 1855.

    Sa construction imposa la rectification de nombreux méandres de la Dyle.

    L’Etat belge reprit l’exploitation de cette ligne en 1871.
    Elle permettait d’acheminer les matières premières et les produits finis des nombreuses entreprises situées à Noirhat, Basse-Laloux et Bousval.

    Elle servit également au transport des voyageurs, notamment vers Noirhat, lieu touristique de l'époque, mais cessa d’être utilisée pour les voyageurs en octobre 1953.
    Elle ne servait alors plus qu’à l’acheminement des betteraves vers la sucrerie de Genappe.



    En août 2003, la ligne fût ré-ouverte au public le temps d'un week-end, à l'occasion de la Saint Barthélémy 2003.
    Juste avant sa fermerture car la sucrerie de Genappe fermait ces portes l'année suivante.


    Un abri anti-aérien:

    Lors d'une activité collective de nettoyage organisé par nos amis du Patrimoine stéphanois, un vistige d'un passé récent, en l'occurrence un abri anti-aérien, a été mis en évidence.

    Selon un passionné des lignes de chemin de fer, les abris ont été construits durant la guerre suite aux bombardements par les alliés des gares et voies ferrées.
    Ils étaient destinés au personnel des gares.
    Compte tenu des dimensions de cet abri, il était certainement destiné au chauffeur et machiniste de locomotive.

     

    Copyright © 2007-2016 - Les Amis de Bousval asbl - rue du Château 41