Je participe
Dernière édition
Archives
Abonnement
Cotisation
Agenda

Vous organisez une activité publique à Bousval? Faites-le nous savoir.
Nous la publierons dans l'agenda du site.


Vendredi 25/08
Concours d'affiches

Samedi 26/08
Vernissage de l'exposition artistique

Samedi 26/08 et dimanche 27/08
Exposition artistique

Dimanche 27/08
321e tour Saint-Barthélemy

Dimanche 27/08 au dimanche 10/09
Exposition "Environnement et histoire"

Pour les activités déjà prévues les mois suivants, voir éventuellement sous l'onglet "Agenda" en page d'accueil
Raccourcis
Try-au-Chêne 1608-2008
  • Page principale
  • Concours photo
  •  


    Les anciens fours verriers | Les anciens moulins | Les anciennes forges | Les Sources de Bousval |

    La filature Breuer et l'après | La distillerie Debroux | La papeterie Debroux | Le complexe industriel de

    Noirhat
    | La fonderie Jérôme


    Le moulin de la Motte Voir également Photos

    Situé à côté de la ferme Bordeaux dont il portait le nom à l’origine, le moulin fut en activité dès le XVème siècle.
    Il comportait 2 roues à 2 paires de meules.
    Venant de Basse-Laloux, le blé et l’orge étaient acheminés par le chemin des Meuniers .

    Le moulin devint « Moulin de La Motte » vers 1773, lorsque le lieutenant-colonel Pierre-Joseph de Rameau, seigneur de la Motte, y fit installer une machine hydraulique pour alimenter les bassins et fontaines des jardins du château de La Motte.

    De 1891 à 1920, c’est Jean-Baptiste Sablon-Collart qui en fut le meunier.
    Günther Noack racheta le moulin à Emile Michel et l’exploita jusqu’en juillet 1980, année de l’arrêt de l’activité du moulin.
    Quelques années plus tard, le silo à grains fut détruit accidentellement.

    Le moulin fut racheté par Jean-Louis Hambye et sert actuellement d’habitation.

    Le moulin des Marais Voir également Photos

    L’activité de ce moulin à farine s'étendit de 1835 à 1950.
    Il comportait 1 roue et 3 couples de meules. Jusqu'à sa mort en 1907, Félicien Hugaes en fut le dernier meunier. L’amorce du bief sur la Dyle est encore visible.

    En savoir plus : " Les fermes de Bousval ", Gaston Braive, pages 38-39

    Le moulin Francquen

    Autrefois situé en contrebas de la maison Francquen, à l’orée du bois de la Tassenière, ce moulin comportait 1 roue hydraulique et était déjà en ruine en 1855.
    Aujourd’hui, il reste des traces de bief sur la Dyle. L’actuel propriétaire du château des Sources a installé une turbine hydraulique avec générateur d'électricité à l’emplacement de la chute.

     

    Copyright © 2007-2016 - Les Amis de Bousval asbl - rue du Château 41