Je participe
Dernière édition
Archives
Abonnement
Cotisation
Agenda

Vous organisez une activité publique à Bousval? Faites-le nous savoir.
Nous la publierons dans l'agenda du site.


Dimanche 21/05
Table de jardinage

Dimanche 21/05
Jardin ouvert

Mardi 23/05
Portes ouvertes à l'école communale

Samedi 27/05
Brocante de Noirhat

Lundi 04/06
Messe à la chapelle du Try au Chêne

Samedi 10/06
Fancy fair de l'école communale

Dimanche 11/06
Dimanche ludique

Dimanche 18/06
Table de jardinage

Mercredi 21/06
Collecte de sang

Juillet-août
Stages de vacances

Pour les activités déjà prévues les mois suivants, voir éventuellement sous l'onglet "Agenda" en page d'accueil
Raccourcis
Try-au-Chêne 1608-2008
  • Page principale
  • Concours photo
  •  


    Gares | Franches tavernes | Cinéma | Maison de repos


    Le cinéma à Bousval

    Vers 1930, Bousval se dote de son premier projecteur de film muet.
    Il s’agissait d’une initiative du bourgmestre libéral de l’époque, Monsieur Breuer.

    Les séances étaient organisées au premier étage du café de l’Union (actuellement Pharmacie Levaque), le lieu de rassemblement du parti libéral de l’époque.
    L’intérêt pour ce genre de spectacle muet était cependant de courte durée.

    Ce n’est qu’à la fin de la seconde guerre mondiale que la bâtisse fut transformée, une cabine technique aménagée et le tout permettait d’organiser de vraies séances de cinéma, progrès oblige, parlant.

    Les propriétaires du lieu exploitaient également une salle de cinéma à Bruxelles, le Chirchill ce qui était vraisemblablement à l’origine du nom donné à la salle de Bousval : « Le Winston ».

    Les spectateurs pouvaient y voir des productions récentes.
    Chaque semaine, essentiellement le week-end, quatre séances étaient organisées en fonction des horaire du train de Genappe.

    A cette époque, outre les séances de projection cinématographique, les tenanciers des lieux organisaient également des après-midi et des soirées dansants ; brefs les bals tels que les plus anciens entre nous aiment se les rappeler.

    Vers 1950 le Winston change de propriétaire et en même temps de nom.
    Dorénavant on allait au « Ciné Casino ».
    En 1953 se profile tout doucement la fin des réjouissances dans ces lieux.

    En 1955 la maison était achetée par un pharmacien, E. Pierre, qui y installa son officine.

     

    Copyright © 2007-2016 - Les Amis de Bousval asbl - rue du Château 41