Rejoignez-nous sur
Facebook


Dernière édition
Archives
Abonnement
Cotisation
Agenda

Vous organisez une activité publique à Bousval? Faites-le nous savoir.
Nous la publierons dans l'agenda du site.


Juillet
Concours façades fleuries

Lundi 07/08 au vendredi 11/08
Stages pour enfants

Vendredi 25/08
Concours d'affiches

Samedi 26/08
Vernissage de l'exposition artistique

Samedi 26/08 et dimanche 27/08
Exposition artistique

Dimanche 27/08
321e tour Saint-Barthélemy

Dimanche 27/08 au dimanche 10/09
Exposition "Environnement et histoire"

Pour les activités déjà prévues les mois suivants, voir éventuellement sous l'onglet "Agenda" en page d'accueil
Raccourcis
Try-au-Chêne 1608-2008
  • Page principale
  • Concours photo
  •  


    Etat des lieux


    Ce riche patrimoine s'est appauvri au fur et à mesure de l'urbanisation, des fermetures, usurpations, manque d'entretien, laxisme, délaissement et/ou mauvaise utilisation de la part des usagers.

    En 2004, sur les 71,3 km de chemins et sentiers vicinaux initiaux de 1841 à Bousval,

    * 25% sont urbanisés (asphaltage et constructions de maisons ou trafic automobile important),
    * 18% sont effacés, cultivés ou entravés,
    * 11% ont été fermés partiellement ou totalement,
    * 8% sont perdus (officiellement ouverts mais coupés par la RN25 dans les faits),
    * 36% de chemins et sentiers ne posent pas véritablement de problème à l’utilisation.

    De manière générale, on observe que les voiries où l'usager ne rencontre pas de véritable problème sont les chemins (21 km sur 25,5) dont la moitié (51%) de la longueur totale peut être classée « sans problème majeur ».

    En ce qui concerne les chemins, la plus forte pression à laquelle ils sont soumis est une urbanisation progressive (37% de la longueur totale des chemins vicinaux).

    Du côté des sentiers, seuls 17% de la longueur totale des sentiers vicinaux ne posent pas de problèmes !
    La plus forte pression à laquelle ils sont soumis est l’effacement (40% de la longueur totale), soit par les labours et cultures, soit par entrave (naturelle ou volontaire !), soit encore par intimidation (« Propriété privée » ne veut pas dire « chemin privé » !).
    Vient ensuite la pression exercée par la fermeture partielle ou totale , officielle ou « de fait », qui concerne 33% de la longueur totale des sentiers vicinaux. Enfin, très peu de sentiers ont été urbanisés (9% de leur longueur totale).

    Cette analyse nous montre combien les sentiers sont vulnérables et qu'il est urgent de récupérer ce qui peut encore l'être si nous voulons conserver un réseau dense de petites voiries permettant à tout un chacun de se déplacer rapidement et le plus directement possible entre deux points sans nécessairement devoir prendre sa voiture.
    Il est donc urgent de remettre les sentiers dans un état praticable par un gros effort d'entretien.

    Bien souvent, on constate qu’après une remise en état, un sentier retrouve peu à peu sa fréquentation d’antan et, bien vite, son utilité ne fait plus aucun doute.

     

    Copyright © 2007-2016 - Les Amis de Bousval asbl - rue du Château 41