Rejoignez-nous sur
Facebook


Dernière édition
Archives
Abonnement
Cotisation
Agenda

Vous organisez une activité publique à Bousval? Faites-le nous savoir.
Nous la publierons dans l'agenda du site.


Dimanche 27/08 au dimanche 10/09
Exposition "Environnement et histoire"

Dimanche 10/09
Journées du patrimoine

Dimanche 10/09
Dimanche ludique

Dimanche 17/09
Table de jardinage

Mercredi 20/09
Collecte de sang

Dimanche 24/09
Dîner du Comité Tour Saint-Barthélemy

Dimanche 01/10 ou 08/10
Promenade champignons

Vendredi 06/10
Corrida

Dimanche 08/10
Dimanche ludique

Dimanche 15/10
Table de jardinage

Samedi 21/10 et dimanche 22/10
Arrachage des betteraves

Dimanche 29/10
Echange et don de plantes

Pour les activités déjà prévues les mois suivants, voir éventuellement sous l'onglet "Agenda" en page d'accueil
Raccourcis
Try-au-Chêne 1608-2008
  • Page principale
  • Concours photo
  •  


    Entretiens


    Par quoi les sentiers sont-ils menacés ?

    Actuellement, nous ne les utilisons plus assez ! La végétation reprend ses droits, les agriculteurs labourent leur tracé, les riverains masquent leur entrée, manquent à leur devoir d'entretien de leur haie et intimident parfois les rares usagers qui osent s'y aventurer. De l'autre côté, les autorités communales laissent bien souvent faire, sous prétexte que les entretenir coûte trop cher... Au final, ce sont les usagers potentiels qui en pâtissent et finissent par oublier qu'ils existent... ce qui accélère encore plus le processus de disparition !

    Mais au fond, pourquoi les conserver ?

    Face aux problèmes croissants d'embouteillages, de pollution de l'air, de surconsommation d'énergie, nous sommes bien souvent tous responsables ! Or, sur terre, que nous soyons à Bousval, New York, Tokyo ou Pékin, nous respirons tous le même air (ou presque) et nous subirons tous, d’une façon ou d’une autre, les effets des changements climatiques !

    Alors, chacun peut participer à l'effort de réduction de ces problèmes :
    * en limitant ses déplacements en voiture individuelle,
    * en se déplaçant autrement qu'en voiture,
    * en passant ses vacances à redécouvrir la nature à proximité de chez lui, plutôt que prendre la voiture ou l’avion et parcourir des centaines de kilomètres pour, bien souvent, faire ce qui pourrait tout aussi bien être fait ici : du tourisme ! c'est-à-dire découvrir ce qui se trouve à côté de soi.

    Mais pour cela, il faut disposer d’un réseau dense de chemins et sentiers en bon état !
    Conserver ce réseau dense de voiries permet alors de se déplacer le plus directement possible ou de se promener sans devoir prendre sa voiture !

    Pourquoi faut-il les entretenir ?

    Avant l'usage généralisé de la voiture, chacun empruntait les chemins et sentiers pour se déplacer. La fréquentation importante suffisait bien souvent à empêcher la végétation d'envahir totalement les lieux.
    De plus, les haies et bocages limitaient la croissance de la strate herbacée, avec l'intensification de l'agriculture, les haies ont progressivement disparu pour faciliter la circulation des engins agricoles, remettant le sol en lumière et favorisant l'envahissement par les ronces et orties.

    Comment les entretenir ?

    Pour que la situation change, il faut retrousser ses manches et donner un grand coup de nettoyage :
    * redégager le passage,
    * faire front face aux usurpateurs,
    * marquer le passage en s'y promenant régulièrement.

    Il faut également encourager les autres personnes à réutiliser les sentiers mais, pour les encourager à le faire, il faut leur offrir des sentiers en bon état et dégagés !!
    C'est un peu l'histoire de l'œuf et de la poule ! Plus il y aura du passage, moins il y aura de travail d'entretien !
    Une fois le gros du travail de dégagement réalisé, une manière plus agréable d'entretenir les sentiers est d'inviter vos amis à venir se promener avec vous.

    Comment les utiliser intelligemment?

    Avez-vous déjà bien observé les sentiers fort fréquentés ? N'avez-vous jamais remarqué la fine bande de terre nue ?

    Quand le promeneur utilise un sentier, il marche naturellement là où l'herbe a déjà été foulée par l'usager précédent. Ce faisant, il finit par compacter le sol, tuer la végétation et créer ainsi une étroite bande de terre à nu.

    L'être humain est un grand paresseux ! Quand il utilise un sentier, il marche naturellement là où l'herbe a déjà été foulée par l'usager précédent. Ce faisant, il finit par compacter le sol, tuer la végétation et crée ainsi une étroite bande de terre à nu.

    Cette situation n'est guère souhaitable !
    Le sol est compacté et rendu imperméable. En cas d'orages violents (ce qui risque de devenir de plus en plus fréquent !), une telle situation constitue un véritable couloir préferentiel pour l'écoulement des eaux qui vont rapidement former un torrent de boue qui dévalera les pentes...pour venir boucher les avaloirs de la voirie...ou inonder votre cave...ou encore former de grandes flaques permanentes, rendant le sol glissant et impraticable pour une longue période.

    Pour éviter cette dégradation, il est nécessaire de répartir la charge et d'élargir la « bande passante » du sentier afin, d’une part de limiter la mise à nu locale du sol et, d’autre part, de mieux limiter la croissance de la végétation latérale sur une bande plus large.  En d'autres termes, en pareille situation, les usagers devraient s'efforcer de marcher en dehors de la zone de terre mise à nu et marcher dans la zone hachurée en bleu sur l’image ci-dessous !


    Alors, amis piétons, amis cyclistes, amis cavaliers, faites un effort pour utiliser les sentiers. De cette manière, la croissance de la végétation latérale (souvent ronces et orties) sera fortement limitée et le sol mis à nu pourra progressivement se régénérer.

    Voir le manuel d'entretien les sentiers (pdf)

    Voir aussi la synthèse des différentes actions d'entretien des sentiers depuis 2004

     

    Copyright © 2007-2016 - Les Amis de Bousval asbl - rue du Château 41