Rejoignez-nous sur
Facebook


Dernière édition
Archives
Abonnement
Cotisation
Agenda

Vous organisez une activité publique à Bousval? Faites-le nous savoir.
Nous la publierons dans l'agenda du site.


Dimanche 27/08 au dimanche 10/09
Exposition "Environnement et histoire"

Dimanche 10/09
Journées du patrimoine

Dimanche 10/09
Dimanche ludique

Dimanche 17/09
Table de jardinage

Mercredi 20/09
Collecte de sang

Dimanche 24/09
Dîner du Comité Tour Saint-Barthélemy

Dimanche 01/10 ou 08/10
Promenade champignons

Vendredi 06/10
Corrida

Dimanche 08/10
Dimanche ludique

Dimanche 15/10
Table de jardinage

Samedi 21/10 et dimanche 22/10
Arrachage des betteraves

Dimanche 29/10
Echange et don de plantes

Pour les activités déjà prévues les mois suivants, voir éventuellement sous l'onglet "Agenda" en page d'accueil
Raccourcis
Try-au-Chêne 1608-2008
  • Page principale
  • Concours photo
  •  


    Atlas de 1841


    La loi du 10 avril 1841 oblige les communes à dresser les plans et cartes des voiries vicinales.

    Le résultat du premier travail et les modifications ultérieures sont consultables auprès du service de l’Urbanisme de chaque commune ; c’est ce que l’on appelle communément les « Atlas des chemins et sentiers vicinaux ».
    L’atlas des chemins et sentiers vicinaux (ou son vrai titre " Communications vicinales de la commune de Bousval ") se compose:

    • d’un plan général des voiries vicinales de l’ancienne commune,
    • de plans de détail numérotés,
    • d’un tableau général,
    • d’un tableau des propriétaires des parcelles contiguës aux chemins et de feuilles annexes
    • de l’état des contenances des terrains à restituer aux chemins et des emprises à faire sur les terrains voisins,

    Tous les chemins et sentiers repris dans le tableau général de l’atlas sont dits « vicinaux ».

    Le sentier vicinal désigne une voie publique située sur fonds privé et il constitue une servitude publique de passage ; cette voie étroite permet la circulation des piétons et des véhicules nécessitant un espace égal à celui des piétons.

    Le chemin vicinal, quant à lui, désigne une voie publique, plus large qu'un sentier, non aménagée pour la circulation des véhicules en général. Dans la grande majorité des cas, les chemins vicinaux sont situés sur fonds public mais l'assiette du chemin peut parfois appartenir aux propriétaires riverains (publics ou privés). Dans ce dernier cas, les passants jouissent d'une servitude vicinale de passage.

    Il existe toutefois de rares exceptions à l’atlas où le chemin apparaît avec la mention « chemin particulier » et, dans ce cas, le fonds n’est pas public, même si sa représentation est en traits pleins. Ce type de chemin ne sert qu’à quelques particuliers et n’est donc pas ouvert à la circulation publique. Sur les plans, les chemins vicinaux sont représentés par un double trait continu et les sentiers vicinaux par un double trait pointillé (ou un trait continu et l’autre pointillé) lorsque le sentier longe une limite de parcelle (cfr www.sentiers.be).

    D’autre part, à côté de ces voiries dites « vicinales », d’autres voiries ont vu le jour plus ou moins officiellement à des époques postérieures à la réalisation de ces atlas ; on parlera alors de petite voirie « innommée » ou « voirie communale non vicinale ». Celles-ci sont accessibles au public bien que non reprises à l’atlas (car postérieures à celui-ci).

    Au fil des âges, toutes ces petites voiries ont subi « quelques » modifications résultant de différents groupes de pression. Elles peuvent avoir été modifiées, déplacées, fermées partiellement ou totalement selon une procédure administrative plus ou moins bien respectée. Malheureusement, les communes n'ont pas toujours tenu leur atlas à jour ou n'ont pas toujours respecté la procédure pour effectuer les modifications de l'atlas, si bien qu'il existe aujourd’hui de nombreuses situations ambiguës.

    La remise à jour des atlas constitue un travail colossal mais néanmoins indispensable pour retrouver une situation juridique claire ! Cette remise à jour nécessite une bonne connaissance des lieux, la consultation de nombreux documents et de nombreuses observations de terrain mais il permet ensuite de dresser un état des lieux. Dans la plupart des communes, ce travail a été initié par des groupes associatifs et a été remis à l'administration compétente en vue de sa finalisation.

    Un autre travail important est en cours de réalisation au niveau provincial : la « digitalisation » des atlas, qui permettra leur géoréférencement et devrait, à terme, les rendre directement consultables sur internet.


     

    Copyright © 2007-2016 - Les Amis de Bousval asbl - rue du Château 41